Envoyer Imprimer PDF

Compte tenu de la pénurie actuelle de médecins et de la difficulté à obtenir un suivi médical régulier, nous vous invitons à devenir le "meilleur ami" de votre dossier de santé.  En comprenant ce que recherche le médecin, en préparant d'avance l'information dont il aura besoin, vous rendrez votre visite plus productive.

 

Le médecin cherche à connaître toutes les facettes de vos malaises, vos antécédents médicaux, à quel moment les douleurs sont apparues, quel évènement (stress, virus, accident, etc.) a coïncidé ou précédé l'apparition des symptômes, quel sont les traitements qui ont été entrepris antérieurement ainsi que ceux actuels.  Son objectif est de déterminer un traitement qui vous soulage le plus possible, tout en tenant compte de votre condition personnelle.  Il recherche la meilleure combinaison de médicaments offrant le meilleur soulagement et ce, avec le moins d'effets indésirables possibles.  C'est une démarche qui, pour certains, s'annonce longue, parsemée d'essais et d'erreurs.

IDENTIFIEZ LES INFORMATIONS PERTINENTES:

  • Identifiez les problèmes prioritaires, par exemple: 1. La douleur, 2. Les troubles de sommeil, 3. Fatigue, 4. Concentration et mémoire.
  • Faites la liste de vos symptômes par ordre d'importance, leur fréquence et leur intensité.
  • Énumérez les conditions qui augmentent vos douleurs et votre inconfort, telles que: le stress, les déplacements, les bras levés au-desus de la tête, rester debout ou assis longtemps, etc.
  • Énumérez les conditions qui diminuent vos douleurs et votre inconfort tel que: un bain chaud, une courte marche à l'extérieur, changer souvent de position, etc.
  • Faites la liste des médicaments déjà utilisés, incluant le dosage et les effets ressentis, aisni que les médicaments que vous prenez actuellement.
  • Identifiez les autres démarches entreprises pour améliorer votre condition et qui peuvent avoir une incidence sur votre état de santé global et votre moral,  comme: théerapie, changement d'emploi, diminution des heures de travail, l'exercice physique, etc.

RESTEZ PROACTIF PENDANT LA VISITE MÉDICALE:

Prenez des notes concernant les examens prescrits et/ou nouveaux médicaments.  Assurez-vous d'avoir bien compris en quoi consiste l'examen et comment vous y préparer, ainsi que le dosage des médicaments et les effets secondaires à surveiller.

Face à la FM, il est important de noter que la médication disponible actuellement ne guérit pas la maladie, mais atténue certains des symptômes.  Le degré de soulagement variera d'une personne à l'autre, mais aussi en fonction de votre mode de vie (niveau de stress, habitudes de sommeil, alimentation, exercice, etc.).

Tous les médicaments, qu'ils soient en vente libre ou sous ordonnance, comportent des effets secondaires qui parfois s'additionnent les uns aux autres. L'objectif est de trouver la plus petite dose qui fonctionne et vous redonne un certain confort et une certaine qualité de vie, sans trop d'effets secondaires.  Renseignez-vous auprès de personnes compétentes avant d'ajouter un produit à ceux que vous prenez déjà.

AVANT DE QUITTER LE BUREAU DU MÉDECIN:

Demandez à recevoir une copie de tous les résultats de test ou d'évaluation versés à votre dossier.  Ces documents vous concernent et peuvent s'avérer très utiles pour constituer votre dossier juridique, le cas échéant.  La plupart des médecins le font gratuitement, mais ils sont en droit d'exiger des frais.

UNE FOIS DE RETOUR À LA MAISON:

  • Suivez intégralement les conseils de votre médecin et/ou de votre pharmacien.  En cas de doute, contactez-les.
  • Ayez toujours sous la main un bloc-notes afin d'inscrire, au fur et à mesure, vos interrogations en prévision de la prochaine visite médicale.
  • Prenez des notes quotidiennement lorsque vous commencez la prise d'un nouveau médicament ou que le dosage est changé.  Ces notes peuvent s'avérer très utiles lors de votre prochaine visite médicale ou s'il survient un problème inhabituel.

Article extrait du Guide pratique à l'intention des personnes ayant reçu un diagnostique  de fibromyalgie, février 2011. Afim, Michelle Matte.

New layer...